Contribution Arnaud Montebourg n°3

Arnaud Montebourg

Reprendre le pouvoir pour refaire France ensemble

Mes cher-e-s camarades,

J’ai fait le choix d’inscrire ma candidature dans un travail au long cours. Construisant notre projet pierre après pierre, depuis l’appel du Mont Beuvray en mai 2016 en passant par les propositions faites à Frangy en août dernier et issues de la plateforme participative Le Projet France, nous disposons aujourd’hui d’un programme ambitieux, chiffré et applicable dans moins de 5 mois pour les Français.

Reprendre notre destin en main, voilà le fil conducteur de mon ambition pour la France.

C’est le sens du manifeste économique pour la société du travail que j’ai présenté. La relance économique pour activer le retour de la croissance est notre stratégie, la garantie pour chacun d’accéder à un contrat de travail, d’activité ou de formation notre philosophie. Cette société des trois contrats destinée à éradiquer le chômage de masse, plutôt qu’à s’y résoudre, c’est aussi celle qui met en son cœur la revalorisation de la feuille de paye et la hausse des bas et des moyens salaires.

Notre manifeste social porte la même ambition, en garantissant l’accès aux soins pour tous. Face à la désertification médicale : maisons de santé, centres de santé et nouveaux dispensaires. Nous reviendrons sur les franchises médicales et mettront en place une mutuelle publique à 10 euros par mois pour toute personne gagnant moins qu’un SMIC complet.

Notre manifeste écologique pour la transformation concrète de notre pays face aux défis environnementaux répond à cette exigence de reprendre le pouvoir sur nos vies. La lutte contre le réchauffement climatique sera notre feuille de route par le désinvestissement général des énergies fossiles pour l’Etat en 10 ans, le soutien aux initiatives locales et à la délibération avec les citoyens et les solutions qui se trouvent dans notre quotidien (remplacement des pesticides par des alternatives à proximité des habitations, soutien à l’agriculture biologique,…).

Notre manifeste culturel et l’augmentation du budget de la culture de 2,5 milliards à la fin du quinquennat rappelle la nécessité de soutenir l’émancipation individuelle pour remettre du commun entre les Français.

Notre projet pour l’éducation, avec le dédoublement des petites classes pour l’apprentissage des savoirs fondamentaux et l’investissement dans l’enseignement supérieur et la recherche sont les clefs pour casser les spirales de la reproduction sociale et de l’échec.

Ce projet que j’ai construit avec vous, c’est donc celui de refaire France ensemble. C’est pour lui que je vous donne rendez-vous dimanche prochain.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×