>> Voir le site de François Hollande

« Il n’y a qu’un seul candidat de la gauche pour la victoire, c’est François Hollande ! » a martelé Martine Aubry à Limoges. La première secrétaire a expliqué inlassablement les engagements de François Hollande. «10 jours pour parler du quotidien des français,10 jours pour convaincre» a-t-elle exhorté.

>> Retrouvez les vidéos du meeting :

Le candidat sortant «ne parle ni de son bilan, ni de son projet»

«Si on dégrade la France, ça sera de la faute du président sortant et pas de François Hollande» a-t-elle rappellé face à un candidat sortant qui «ne parle ni de son bilan, ni de son projet». «Il est dommage que le candidat Sarkozy n'ai pas conseillé le président Sarkozy» a-t-elle ironisée. «qui peut croire que celui qui a baissé l'ISF allait faire une taxe pour traquer les exilés fiscaux? Personne!».

«Prendre une autre direction, celle de l'égalité»

«Nous n'oublierons pas le discours de Latran ! Nous n'oublirons pas son discours sur les musulmans d'apparence» a-t-elle fustigé. Avant de développer les engagements de François Hollande pour l'égalité. «L'égalité salariale entre les femmes et les hommes sera un combat fort! Les entreprises n'auront pas le choix». «L'Etat n'a pas à dire qui l'on doit aimer mais s'assurer que l'on peut aimer qui l'on veut».

«Les Français savent que sans services publics il n'y a pas d'égalité» a-t-elle encore affirmé avant de pointer l'injustice de certaines rémunérations indécentes, qu'est ce qui justifie de telles inégalités? a-t-elle interpellé. 

«Réorienter l'Europe», «oui à la solidarité, non a l'austérité»

«La politique que nous mènerons en France il faudra la mener en Europe. François Hollande l'a dit avec courage» a-t-elle rappellé. Politique industrielle, soutien des PME et des grandes entreprises en pointe sur l'innovation. remise des banques au service de l'économie et des particuliers, la première secrétaire a développé les engagements du candidat à la présidence de la République pour répondre au besoin d'une Europe dans laquelle « tout le monde attend le 6 mai». «On en a marre que les banques spéculent avec l'argent des contribuables ! nous allons réorienter l'Europe

«Retrouver la voix de la France à l'étranger» 

«Sur la Syrie, sur le Mali,(...) Entendez-vous le président? a-t-elle interrogé. Avec Francois Hollande, nous retrouverons la voix de la France et le respect».

«Francois Hollande porte l'espérance jusqu'au 6 mai puis nous redonnera la croyance en la République» a-t-elle conclu.

>> L'agenda du changement: les mesures de François Hollande pour la première année

>> Les 60 engagements pour la France de François Hollande